Amitabha Roue Dharma Amitabha

Entrer dans une pagode de tradition Terre Pure&Méditation


Lorsque l’on entre dans une pagode ou un monastère, il faut être convaincu qu’il ne s’agit pas d’un lieu ordinaire. Le lieu est comme la terre du Bouddha avec les disciples religieux aspirant à la bouddhéité. Le respect s’impose naturellement.


Pour le laïc, la pièce principale où est dressé l’autel des bouddhas et bodhisattvas est un lieu sacré où l’on doit se déchausser, y  accéder  en étant propre (la figure et les mains lavés). Si l’on doit faire le tour de la salle, il faut le faire dans le sens des aiguilles d’une montre. De cette façon, on marque sa vénération aux bouddhas et bodhisattvas, et par là même on accumule des mérites. Il ne faut pas oublier de porter sa robe de laïc et son support de texte si nécessaire pour assister aux cérémonies.

Les religieux croisés dans la pagode, sont appelés par le mot : « Thay » qui se prononce « tréy »

Et en chinois «  Su phu » qui se prononce « Sou Fou ». On salue tout le monde par : « Nam Mo A Di Da Phat » ou « Na Mo Ami To Fu » en chinois pour manifester son respect et sa reconnaissance chez autrui de sa nature de Bouddha.Cela est très chaleureux.

Suivre une cérémonie Terre Pure


Il y a en général une seule cérémonie Terre Pure dans la journée pour le religieux : la longue dharani d’Avalokitesvara, le sutra d’Amitabha version courte et le sutra Prajnaparamita sont quasiment toujours récités. Mais ce n’est jamais en français (en vietnamien ou en chinois de façon occasionnelle). Malgré tout, il est bénéfique de s’efforcer de suivre la rythmique. Ces langues ne sont pas faciles. L’important est de savoir de quoi il s’agit. Il suffit de suivre de son mieux la cérémonie menée par le « Duy - Na », le récitant principal. Les prosternations doivent être effectuées de tout coeur et de façon concentrée.

À la maison, s’efforcer d’agir de la même façon : avec respect pour les textes qu’il faut placer en hauteur et jamais par terre car les textes sont comme les bouddhas en personne.  

▪ Lecture de sutras et récitation de mantras


La lecture ou récitation de sutras et mantras a lieu bien évidemment tous les jours. L’aspirant à la renaissance en Terre Pure du Bouddha Amitabha doit se remémorer les principaux textes dont le sutra version courte d’Amitabha présenté en premier et celui de la connaissance transcendante.

Si possible tous les jours, ce sutra devrait être récité devant l’autel.

Les textes principaux en langue vietnamienne sont consultables ici…