Amitabha Roue Dharma Amitabha

Note


Un Sutra merveilleux source d’infinis mérites pour le lecteur, dans lequel le Bouddha Sakyamuni verse des larmes  à la visite d’une extraordinaire pagode en ruine...

Dans ce Sutra, est aussi évoqué la Terre Pure de Suprême Félicité du Bouddha Amitabha.

Sutra de la Dhāraī Sceau du Coffre Trésor de Reliques de Corps Entier.

Le Cœur Secret de Tous les Tathāgatas

par le Tripitaka Maître Grande et Vaste Connaissance Amoghavajra



Ainsi j’ai entendu :


Une fois le Bouddha demeurait à l’ Étang Brillance de Joyau dans le Jardin Immaculé du royaume de Magadha. L’entourant, se trouvaient des innombrables centaines de milliers de Mahâsattvas, grands Auditeurs, dieux, dragons, yaksas, gandharvas, asuras, garudas, kimnaras, mahoragas, humains, non humains, et autres. A ce moment, dans l’assemblée se trouvait un grand Brahmin nommé Lumière Immaculée, qui était bien éduqué et intelligent.

Les gens se réjouissaient à le voir. Ayant pris refuge dans le Triple Joyaux, il accomplissait continuellement les dix bonnes actions. Bienveillant, riche, et sage, il avait l’intention de voir d’autres personnes acquérir des bénéfices, la grande fortune, et la prospérité. A ce moment, le Brahmin Lumière Immaculée se leva de son siège, se rendit au lieu où se trouvait le Bouddha, le circumbula sept fois, et offrit à l’Unique-Honoré-Du-Monde de l’encens et des fleurs. Il couvrit aussi le Bouddha avec des ornements merveilleux inestimables, des colliers, et des guirlandes de joyaux. Après s’être incliné aux pieds du Bouddha, il fit un pas en arrière et d’un côté, et formula une requête, en disant, ‘’ Je prie pour que l’Unique-Honoré-Du-Monde et la grande assemblée viennent dans ma maison demain pour accepter mes offrandes.’’


A ce moment, le Bouddha lui donna la permission en silence. Sachant que le Bouddha avait accepté son invitation, le Brahmine se précipita à la maison. Dans la soirée, il ordonna une vaste préparation de nourriture et de boissons de 100 saveurs pour le banquet. De l’eau était aspergée et les halls étaient rendus propres, et les canapés couverts de banderoles.


Le matin suivant, tenant de l’encens, des fleurs, et des instruments de musique, avec sa suite, le Brahmine se rendit au lieu où le Bouddha se trouvait. Il dit, ‘’Le temps est venu, et je prie que Vous acceptiez de bénir ma maison.’’


A ce moment, le Bouddha accueillit le Brahmine Lumière Immaculée avec des gentils mots et une annonce à la vaste assemblée : ‘’ Vous tous devriez aller à la maison de ce Brahmine pour accepter ses offrandes, dans le but de le laisser recevoir de grands bénéfices.’’


Alors l’Unique-Honoré-Du-Monde se leva de son siège. A l’instant même où le Bouddha se leva, Son corps émit tous les genres de lumière éclatante mêlée avec de merveilleuses couleurs, illuminant et touchant l’espace dans les dix directions. Étant ainsi avertis, tous se mirent en route. A ce moment, respectueusement escortant le Bouddha, le Brahmine tenait des encens merveilleux et des fleurs avec un cœur révérencieux. Il menait le chemin, avec sa suite, les Rois-Brahma, le Roi-Dieu Sakra, les quatre Rois-Dieux, et les huit classes de protecteurs du Dharma tels que les dieux ou les dragons.


A ce moment, l’Unique-Honoré-Du-Monde, ayant voyagé non loin sur la route, arriva à un jardin nommé Richesse Abondante. Dans ce jardin se tenaient les ruines d’une ancienne pagode, dilapidée et effondrée. Avec la cour couverte par des chardons et les portes marquées par des mauvaises herbes grimpantes, les décombres ressemblaient à un tas de saleté. A ce moment, le Bouddha se rendit directement à la pagode. Sur le champ, la pagode émit une large, vaste lumière, illuminante et rougeoyante. Une voix du tas de terre faisait l’éloge, ‘’Très bien ! Très bien !  Sâkyamuni, Votre action aujourd’hui est excellente ! Et Vous, Brahmin, vous recevrez de grands bénéfices aujourd’hui !’’

       

Alors l’Unique-Honoré-Du-Monde rendit les respects à la pagode en ruine en la circumbulant par la droite trois fois. Il retira son vêtement supérieur, le plaça sur la pagode, et versa des larmes et du sang. Après avoir pleurer, Il souria ensuite. Cependant, tous les Bouddhas dans les dix directions, regardant ensemble, versaient aussi des larmes, chacun émettant de la lumière pour illuminer cette pagode.


A ce moment, l’énorme assemblée était étonnée au point de perdre leur couleur et voulaient résoudre leur perplexité. Cependant, Vajrapâi et d’autres Bodhisattvas aussi versaient des larmes. Tournoyant le Vajra dans des flammes rougeoyantes, il se rendit à l’endroit du Bouddha. Il demanda, ‘’Unique-Honoré-Du-Monde, pour quelles causes et conditions ces lumières –ci se manifestent-elles ; pourquoi le Bouddha a versé des larmes de Ses yeux ; et pourquoi les Bouddhas des dix directions manifestent le signe de la vaste, auspicieuse lumière ? Je prie pour que le Tathâgata veuille résoudre, dans cette énorme assemblée, ma confusion.’’


Alors l’Unique-Honoré-Du-Monde répondit à Vajrapâi, ‘’Ce grand trésor pagode de reliques de corps entier de Tathâgatas accumulées, contient des kotis incommensurables des dhâraîs du coeur, le sceau secret de l’essence du Dharma de tous les Tathâgatas. Vajrapâi, à cause de l’essence du Dharma contenu en elle, la pagode s’est érigée et accumulée en niveaux continuellement comme des graines de sésame. Vous devriez savoir que les corps de centaines de milliers de kotis de Tathâgatas, sont aussi comme les graines de sésame. Est contenue dans cette pagode, l’accumulation des reliques de corps entier de kotis de centaines de milliers de kotis de Tathâgatas et même l’ensemble des 84000 Dharmas. Aussi sont contenus en elle 99 milliards de kotis de couronnes de Tathâgatas. A cause de ces merveilleuses choses, le site de cette pagode a une grande efficacité spirituelle, et une vertu superbe, effarante. Elle peut remplir le monde entier avec des événements auspicieux.’’


Quand l’énorme assemblée entendit les mots du Bouddha, ils abandonnèrent leurs souillures émotionnelles, mirent fin à leurs afflictions, et obtinrent le pur Oeil du Dharma. Puisque les capacités des multitudes étaient si variées, les bénéfices qu’ils obtinrent étaient différents. Chacun d’eux acquit un des accomplissements suivants : certains atteignirent le fruit de Úrotâpanna, Sakradâgâmin, Anâgâmin, Arahat, or Pratyekabuddha ; certains accomplirent la non-régressive sarvajña sur la Voie du Bodhisattva, certains atteignirent la Première Terre, la Seconde Terre, ou même la Dixième Terre sur la Voie du Bodhisattva ; et certains accomplirent pleinement les six pâramitâs. Le Brahmine abandonna ses perturbations émotionnelles et accomplit les cinq pouvoirs transcendantaux.


A ce moment, Vajrapâi, ayant été témoin de ces inhabituelles, très rares occurrences, demanda, ‘’ Unique-Honoré-Du-Monde, comme cela est merveilleux et comme cela est extraordinaire ! Puisque les gens peuvent accomplir une telle excellente vertu en écoutant simplement à propos de ce sujet, combien de vertu accompliront-ils s’ils écoutent la profonde vérité et invoquent leur foi avec un esprit sincère ?’’


Le Bouddha répondit, ‘’ Écoutez ! Vajrapâi, dans les temps futurs, si, parmi les croyants mâles, les croyants femelles, et les quatre groupes de mes disciples, il y a ceux qui sont inspirés de copier ce Soutra, en fait ils copient tous les Soutras, prononcés par 99 milliards de kotis de Tathâgatas. Cela surpassera les bonnes racines qu’ils avaient déjà plantées pendant un long temps en présence de 99 milliards de kotis de Tathâgatas. Tous les Tathâgatas les soutiendront, les protègeront, et se souviendront d’eux comme de chérir leurs propres yeux ou comme des mères aimantes pour leurs enfants.  Si une personne récite ce seul fascicule de Soutra, elle en réalité récite tous les Soutras prononcés par les Bouddhas - du passé, du présent, et du futur. Pour cette raison, 99 milliards de kotis de Tathâgatas, qui sont des Arhats, Samyak-Sabouddhas, viendront, entassés d’un côté sans aucun écart entre eux, comme des graines de sésame en pile. Jour et nuit, ils apparaîtront et supporterons cette personne. Ainsi, tous les Bouddhas- Tathâgatas, innombrables comme les sables du Gange, viendront. Le premier groupe d’entre eux n’est pas parti que déjà le suivant est arrivé. Ils s’en vont et viennent tous instantanément, comme des sables fins tournoyant dans une eau rapide. Incapables d’arrêter, ils viennent encore aussitôt qu’ils partent. Si une personne fait des offrandes d’encens, de fleurs, de solide parfums, guirlandes, vêtements, et de merveilleux objets décoratifs à ce Soutra, elle en réalité fait une offrande entière devant 99 milliards de kotis de Tathâgatas dans les dix directions, de divins encens, fleurs, vêtements, et objets décoratifs faits des sept trésors, toutes empilées aussi haut que le Mont Sumeru. Planter ses propres bonnes racines peut être accomplis de cette façon.’’


A ce moment, ayant entendu ces mots, les huit classes de protecteurs du Dharma tels que les dieux et dragons ainsi que les humains, non humains, et autres, tous entretenant un émerveillement, se dirent à chacun, ‘’ Comme la grandiose vertu de cette vieille pile de terre est merveilleuse ! Sa manifestation miraculeuse doit avoir été causée par les pouvoirs spirituels du Tathâgatas.’’


Vajrapâi demanda ensuite au Bouddha, ‘’Unique-Honoré-Du-Monde, pour quelles causes et conditions cette pagode faite des sept trésors est devenue maintenant une pile de saleté ?’’


Le Bouddha répondit à Vajrapâi, ‘’ Ceci n’est pas une pile de saleté, mais une pagode grand trésor, merveilleuse ! Cela est caché à cause des fruits du mauvais karma des êtres sensibles. Bien que la pagode soit cachée, les corps des Tathâgatas sont indestructibles. Comment les corps Réserve de Vajra [diamant] des Tathâgatas pourraient-ils être détruits ? Après que j’aurai rendu mon corps, la fin du Dharma sera implacable dans les temps futurs. Les êtres sensibles qui n’agissent pas en accord avec le Dharma sont condamnés à chuter dans l’enfer parce qu’ils ne croient ni en les Trois Joyaux ni ne plantent de bonnes racines.

A cause de ces causes et conditions, le Bouddha Dharma devrait être caché. Cependant, cette pagode sera toujours solide et ne sera jamais démolie parce qu’elle est supportée par les pouvoirs spirituels de tous les Tathâgatas. Cependant, les êtres ignorants, obscurcies par leurs illusions, ne sachant pas comment excaver et s’en servir, laissent le trésor en désuétude. Pour cette raison, je verse maintenant des larmes, et d’autres Tathâgatas tous versent aussi des larmes.’’


De plus, le Bouddha dit à Vajrapâi,, ‘’Si une personne copie ce Soutra et sauvegarde la copie dans une pagode, cette pagode deviendra alors le stûpa Réserve de Vajra de tous les Tathâgatas aussi bien que le stûpa supporté par le coeur secret de la Dhâraî de tous les Tathâgatas. Il deviendra le stûpa de 99 milliards de kotis de Tathâgatas aussi bien que le stûpa Couronne de Bouddha et Oeil de Bouddha de tous les Tathâgatas, et elle sera protégée par leurs pouvoirs spirituels. Si vous sauvegardez ce Soutra à l’intérieur d’une statue de Bouddha dans le stûpa, la statue sera en effet faite des sept trésors. Cette statue sera si efficace et réactive que tous les souhaits seront exaucés sans exception.


‘’En fonction de votre capacité, construisez pour ce stûpa ces choses : dais, colonnes, des roues qui captent la rosée, de fins avant-toits, des cloches, des fondations, ou des marches. Que vous utilisiez de la terre, du bois, des pierres, ou des briques, tout sera transformé en les sept trésors à cause du pouvoir grandiose du Soutra. De plus, tous les Tathâgatas augmenteront le pouvoir de ce Soutra. En gardant une promesse sincère, ils la supportent sans cesse.


‘’ Si un être sensible fait obédience et fait des offrandes de seulement un petit encens et une fleur à cette pagode, ses péchés graves qui entraîneraient 80 kotis de kalpas de vie et de mort seront tous purgés d’un seul coup. Il sera libre des catastrophes au cours de sa vie et, après sa mort, renaîtra dans la famille du Bouddha. Même pour une personne qui devrait tomber dans l’Enfer Avîci, si elle fait obédience à la pagode ou la circumbule une fois par la droite, la porte de l’Enfer sera bloquée et la route de l’éveil sera ouverte.


‘’De plus, l’endroit de la pagode ou de son image sera protégé par les pouvoirs spirituels de tous les Tathâgatas. L’endroit ne sera pas endommagé par les tornades, l’éclair, ou le tonnerre. Il sera ni perturbé par les serpents venimeux, vipères, ou animaux et insectes venimeux, ni attaqué par des lions, des éléphants déchaînés, des tigres, loups, chacals, ou scorpions. Il sera libre de la terreur des yakas, rakasas, pûtanas, piúâcas, esprits, monstres, et d’épilepsie. Il ne sera pas troublé par des maladies telles que la fraîcheur, les fièvres, les ulcères de la peau, les furoncles, la gale, ou le psoriasis. On peut avorter tous les désastres en voyant la pagode brièvement. Aussi, au lieu de la pagode, les gens y compris les garçons et les filles, les chevaux, et les six genres de bétail, ne seront pas empestés par les épidémies. Ils ne mourront pas de façon non naturelle, de morts accidentelles, ou ne seront pas blessés par des couteaux, des bâtons, l’eau, ou le feu. Ils ne seront pas non plus pillés par des bandits ou ennemis ni inquiétés par la famine ou la pauvreté. Ils ne seront pas assujettis au pouvoir de la sorcellerie ou de malédictions. Les quatre grands Rois-Dieux et leur suite les protégeront jour et nuit. En plus, les vingt huit classes

de yaksas générales, le soleil, la lune, les cinq planètes, et les comètes en forme de nuage les protégeront jour et nuit. Tous les Rois-Dragons augmenteront leur énergie vitale et apporteront la pluie au juste moment. Tous les Dieux y compris dans le Ciel Trayastrimsa descendront pendant les trois périodes du jour pour faire des offrandes. Le Roi-Dieu Sakra et les déesses descendront pendant les trois périodes du jour et de la nuit pour faire des offrandes. L’endroit sera gardé en mémoire et supporté par tous les Tathâgatas. Voilà comment la pagode sera parce qu’elle contient ce Soutra !


‘’Si des gens construisent une pagode en utilisant de la terre, de la pierre, du bois, de l’or, de l’argent, du bronze, et de l’étain, et s’ils copient ce Mantra spirituel et le sauvegarde dans la pagode, aussitôt qu’il est sauvegardé, la pagode sera par effet faite des sept joyaux : les marches supérieures et inférieures, les roues qui captent la rosée, , les dais, les cloches, et les colonnes seront tous faits des sept trésors. De même, les quatre côtés de la pagode auront les images des Tathâgatas. A cause de l’essence du Dharma, tous les Tathâgatas fermement protègent et supportent la pagode, y demeurant jour et nuit sans partir. A cause du pouvoir grandiose du Mantra, la pagode faite des sept trésors, qui contient le merveilleux trésor des reliques de corps entier, s’élèvera très haut vers le centre des palais du Ciel Akaniṣṭha. Partout où une pagode se tient comme une montagne, tous les dieux la verront avec révérence, la garderont, et feront des offrandes jour et nuit.’’


Vajrapâi demanda, ‘’Pour quelles causes et conditions ce Dharma a une telle superbe vertu ?’’


Le Bouddha répondit, ‘’Vous devriez savoir que c’est à cause du pouvoir spirituel de cette Dhâraî  Sceau du Coffre Trésor.’’


Vajrapâṇi fit la requête, ‘’Je prie pour que le Tathâgata, par compassion pou moi et tous les êtres, veuille prononcer cette Dhâraî .’’


Le Bouddha dit, ‘’ Écoutez, contemplez, et ne l’oubliez surtout pas ! La radiance des émanations de tous les Tathâgatas du présent et du futur ainsi que les reliques de corps entier de tous les Bouddhas du passé se trouve dans la Dhâraî Sceau du Coffre Trésor. Les trois corps du Tathâgata y sont aussi présents.’’


Alors le Bouddha prononça la Dhâraî:


namas tryadhvikānā sarva tathāgatānā | o bhuvi-bhavana-vare vacana-vacati | suru suru dhara dhara | sarva tathāgata dhātu dhare padma bhavati | jaya vare mudre | smara tathāgata dharma-cakra pravartana vajre bodhimaṇḍa-alakāra-alakte | sarva tathāgata-adhiṣṭhite | bodhaya bodhaya bodhi bodhi budhya budhya | sabodhani sabodhaya | cala cala calantu sarva-āvaraāni | sarva pāpa vigate | huru huru sarva śoka vigate | sarva tathāgata hdaya vajrii | sabhāra sabhāra | sarva tathāgata guhya dhāraī mudre | bhūte subhūte | sarva tathāgata-adhiṣṭhita dhātu garbhe svāhā | samaya-adhiṣṭhite svāhā | sarva tathāgata hdaya dhātu mudre svāhā | supratiṣṭhita stūpe tathāgata-adhiṣṭhite huru huru hū svāhā | o sarva tathāgatoṣṇīa dhātu mudrāi sarva tathāgata sadhātu vibhūita-adhiṣṭhite hū svāhā ||    


Après que le Bouddha eut récité ce Mantra spirituel, tous les Bouddha - Tathâgatas de la pile de terre firent entendre leurs éloges : ‘’ Excellent ! Excellent ! Sâkya l’Unique-Honoré-Du-Monde, vous êtes apparu dans ce monde mauvais, de turpitude pour exposer le profond Dharma pour le bien des êtres sensibles qui n’ont rien et personne sur qui se fier. Par conséquent, l’essence du Dharma restera un long temps dans le monde, apportant des larges, abondants bénéfices et une paix joyeuse.’’


Alors le Bouddha dit à Vajrapâi, ‘’ Écoutez ! Écoutez ! L’essence de ce Dharma a un pouvoir spirituel inépuisable et des bénéfices sans limite ! Il en est comme d’un joyau exauçant tous les souhaits sur le sommet d’une bannière cylindrique, faisant pleuvoir constamment des trésors et exauçant tous les souhaits. Je vais maintenant brièvement parler au sujet d’un dix millième de cela. Vous devriez mémoriser et soutenir cela pour le bien de tous les êtres sensibles.


‘’Si un homme mauvais tombe dans l’Enfer après sa mort, il aura à souffrir de façon ininterrompue sans une date de libération. Cependant, si ses descendants adressent son nom et récitent ce Mantra spirituel, une fois l’achèvement de seulement sept répétitions, le cuivre fondu et le fer brûlant dans l’Enfer se transformeront soudainement en un étang de huit vertus. [Ce défunt] aura une fleur de lotus soutenant ses pieds et un auvent en joyau sur sa tête. La porte de l’Enfer se rompra et la Voie de l’éveil s’ouvrira. Sa fleur de lotus l’emportera dans les airs vers la Terre de Suprême Félicité. Là-bas, sa connaissance toute compatissante se déploiera spontanément. Se délectant dans l’exposition du Dharma de façon interminable, il atteindra le rang de la réalisation de la Bouddhéité au cours de la prochaine vie.


‘’De plus, pour une personne qui, en rétribution de ses graves péchés, souffre de 100 maladies avec un lourd cœur, il devrait réciter ce Mantra spirituel 21 fois. Alors 100 maladies et 10 000 détresses seront éliminées d’un coup. Sa longévité sera allongée, et sa fortune et sa vertu deviendront infinies.


‘’Supposons qu’une personne est née dans une pauvre famille à cause de son karma d’avarice et d’avidité. Ses vêtements ne peuvent couvrir son corps et sa nourriture sustenter sa vie. Émacié et décharné, il est laid aux yeux des autres. Cette personne, honte d’elle-même, va à la montagne et cueille des fleurs sauvages qui n’appartiennent à personne. Il écorche du bois pourri pour de la poudre d’encens. Alors il va à la pagode pour rendre obédience et faire des offrandes, en le circumbulant sept fois, et en se repentant en larmes. A cause du pouvoir de ce Mantra spirituel et de la vertu grandiose de la pagode, sa pauvreté prendra fin et la fortune soudainement arrivera. Les sept trésors apparaîtront comme de la pluie abondante. Cependant, à ce moment, il devrait donner aux pauvres et nécessiteux, en honorant complètement le Bouddha Dharma. S’il est réticent à donner, ses richesses disparaîtront soudainement.


‘’ Supposons qu’une personne, qui plante des bonnes racines pour elle-même, construise une pagode selon son plaisir, utilisant de la terre ou des briques dont il a les moyens. La pagode est aussi grosse qu’une mangue, avec pour hauteur environ quatre fois la longueur de son doigt. Il copie ce Mantra spirituel et sauvegarde une copie dans la pagode. Alors il rend obédience et offre de l’encens et des fleurs. A cause du pouvoir de ce Mantra spirituel et de son cœur rempli de foi, des nuages vastes, embaumés, sortiront de la pagode. Le parfum et la lumière des nuages transperceront le royaume du Dharma, infusant du parfum avec une radiance éblouissante, accomplissant la tâche du Bouddha vastement. Les vertus qu’il gagnera sont toutes comme ce que j’ai déjà établi. En résumé, tous ses souhaits seront exaucés sans exception. Au cours de la période de déclin du Dharma, si, parmi les quatre groupes de mes disciples, hommes de bien, et femmes de bien, il y a ceux qui, suivant la Voie Insurpassée, font de leur mieux pour construire des pagodes et sauvegarder ce Mantra en elles, les vertus qu’ils obtiendront seront trop nombreuses à relater.


‘’Si une personne, souhaitant la fortune, va à la pagode, elle devrait rendre obédience et offrir une fleur et un petit encens à la pagode, et la circumbuler par la droite. De son acte vertueux, la gloire et le rang arriveront de façon imprévue. La longévité et la prospérité augmenteront sans effort. Les ennemis et les bandits tomberont sans même être subjugués. Les pensées de vengeance et les sorcelleries retourneront vers leur source sans résistance. Les épidémies et les forces maléfiques s’en iront sans être purgées. Un bon mari ou une bonne épouse arrivera sans être persuadé. De beaux et bons enfants naîtront sans qu’il faille en faire la prière. Tous les souhaits seront exaucés à volonté. Même pour des corbeaux, des tourterelles, des jeunes chouettes, des loups, des chacals, des moustiques, des fourmis, et toute chose semblable, qui momentanément viennent dans l’ombre de la pagode et font un pas sur la pelouse là-bas, leurs entraves afflictions seront détruites, et ils reconnaîtront leur ignorance. Ils rentreront soudainement dans la famille du Bouddha et librement recevront la richesse du Dharma. Sans même mentionner les êtres humains qui ont vu la forme de la pagode, entendu sa cloche sonner, entendu son nom, ou se sont trouvés dans son ombre. Leurs entraves par péché seront toutes éliminées, et leurs souhaits exaucés. Leurs vies présentes seront paisibles, et ils renaîtront dans la Terre de Suprême Félicité.


‘’Si une personne, sans effort extra, applique une boule de gadoue sur le mur endommagé d’une pagode ou utilise une pierre de la taille d’un poing pour supporter une pagode penchée, de cet acte vertueux sa fortune augmentera et sa longévité sera étendue. Après la mort, il renaîtra comme Roi Qui Tourne la Roue.


‘’Après que j’aurai abandonné mon corps, les quatre groupes de disciples, afin de sauver les êtres sensibles dans une existence misérable, devraient venir devant cette pagode, faire des offrandes d’encens et de fleurs, et réciter ce Mantra spirituel, en faisant des vœux les plus sincères. Alors chaque et tout mot et phrase qu’ils prononcent à haute voix émettra une vaste, lumineuse lumière, illuminant les trois mauvais lieux de séjours pour éteindre toutes les souffrances. Une fois que ces êtres sensibles seront délivrés des souffrances, leur graine de Bouddhéité germera. Ils renaîtront alors selon leur souhait dans n’importe laquelle des Terres Pures dans les dix directions.


 ‘’Si une personne récite ce Mantra sincèrement au sommet d’une montagne, tous les êtres vivants qui se trouvent à la portée de sa vue, y compris ceux en poils, à plume, et les coquillages, résidant proche et loin dans les vallées de montagne, les forêts, fleuves, lacs, rivières, et océans, vont briser leur afflictions entraves et reconnaître leur ignorance. Ils manifesteront les trois genres de nature de Bouddha qu’ils ont de façon innée et ultimement atteindront le grand nirvâa. Si des gens prennent la route empruntée par cette personne et s’ils sont touchés par le vent soufflé à travers ses vêtements, marchent sur ses empreintes de pas, voient son visage, ou discutent avec lui brièvement, leurs graves péchés seront tous épongés et leurs siddhis rendus parfaits.’’


A ce moment, le Bouddha dit à Vajrapâi, ‘’ Je vous confie maintenant ce Mantra spirituel et ce Soutra ainsi qu’à vous tous présents. Révérez, protégez, et propagez les dans le monde. Ne permettez pas à ce que la transmission [du Dharma] prenne fin pour tous êtres sensibles.’’


Vajrapâi, dit, ‘’ Je suis maintenant honoré de recevoir la confiance de l’Unique-Honoré-Du-Monde. Je pris seulement pour que nous puissions rendre reconnaissance à l’Unique-Honoré-Du-Monde pour cette profonde bonté aimante, jour et nuit en protégeant, soutenant, propageant, et prononçant [le Mantra et le Soutra] au monde.  S’il y a des êtres sensibles qui copient, soutiennent, et se souviennent d’eux continuellement, nous ordonnerons aux Rois-Brahma, au Roi-Dieu Sakra, aux quatre grands Rois-Dieux, et aux huit classes de protecteurs du Dharma de les protéger jour et nuit sans même partir un seul instant.’’


Le Bouddha dit, ‘’ Excellent ! Vajrapâi, pour le bien de tous les êtres sensibles du futur, protégez et soutenez ce Dharma, et faites ainsi sans jamais cesser.’’


A ce moment l’Unique-Honoré-Du-Monde prononça cette Dhâraî Sceau Coffre Trésor et accomplit la tâche de Bouddha largement. Alors Il se rendit à la maison du Brahmine et accepta ses offrandes, permettant aux humains et aux dieux de recevoir de grands bienfaits. Ensuite, Il retourna à l’endroit où Il demeurait.


A ce moment, les bhikus, bhikuîs, upâsakas, upâsikâs, dieux, dragons, yaksas, gandharvas, asuras, garuas, kinaras, mahoragas, humains, non humains, et autres dans l’assemblée se réjouirent grandement. Ils crurent en, acceptèrent, et portèrent avec révérence les enseignements.


▬▬▬▬▬▬▬



Traduction française d’une traduction anglaise du texte du canon Chinois -

Minh Tho - Amitabha Terre Pure