Amitabha Roue Dharma Amitabha

▪ Sūtra de la Terre Pure du Bouddha Amitābha - Une Courte Version


Ainsi j’ai entendu.


Le Bhagavān résidait alors sur le lieu de retraite Anāthapiṇḍada dans la grotte Jetavana proche de Śravastī, en compagnie d’un groupe de mille deux cent cinquante moines, qui étaient tous des vénérables auditeurs, respectés par la communauté, et de grands saints (ou Arhats). Ils étaient appelés : le Vénérable Śāriputra, Mahāmaudgalyāyana, Mahākāśyapa, et Aniruddha. Ils faisaient partie des auditeurs les plus éminents.


De plus, le Bhagavān était accompagné d’un nombre incommensurable de bodhisattvas-mahāsattva, qui demeuraient tous au stade de l’irréversibilité et qui étaient dotés de myriades de mérites sans limite. Leurs noms étaient : Bodhisattva Fortune Merveilleuse, Bodhisattva Invincible, Bodhisattva à l’Infinie Diligence, et Bodhisattva Paix Ininterrompue. Ils étaient parmi les grands bodhisattvas les plus éminents.   


De plus, Indra et le grand roi du ciel de Brahmā, étaient présents, ainsi que le souverain du monde Sahā, et les quatre protecteurs du monde (lokapalas). Ils étaient parmi les plus éminents des centaines de milliers de koṭīs de nayutas de l’assemblée des dieux. Et, des autres mondes, un nombre sans limite de dieux, hommes, et asuras vinrent s’asseoir en groupe pour écouter le Dharma.


À cet instant, l’Unique Honoré-du-Monde s’adressa à Śāriputra, "Tu devrais savoir qu’à l’ouest de ce royaume, au-delà de milliers de koṭīs de nayutas de terres de bouddha, il y a un royaume de bouddha appelé ‘Félicité’. Dans ce royaume demeure un Unique Honoré-du-Monde dont le nom est ‘Longévité Infinie’ et ‘Lumière Infinie’ ; un Tathāgata, un Arhat à l’Éveil Parfait, qui a complètement obtenu les dix épithètes des bouddhas. Actuellement, il demeure le corps et l’esprit en paix, supportant et soutenant ce royaume, et pour les êtres sensibles, expose et propage le Dharma qui est profond, précis, et merveilleux, leur permettant d’obtenir la plus grande des bénédictions qu’est la joie sereine.


"De plus, Śāriputra, quelles sont les causes et les conditions de cette terre de bouddha, appelée ‘Félicité’ ? Śāriputra, cette appellation a pour origine l’état des êtres sensibles dans ce royaume, qui sont dépourvus de toute affliction et d’angoisse du corps et de l’esprit ; mais qui à la place jouissent d’un pur et infini bonheur plein de joie. C’est la raison pour laquelle ce royaume est appelé le royaume de grande félicité.


"De plus, Śāriputra, partout dans ce royaume de grande félicité, cette terre pure de bouddha, il y a sept genres de chemins longés de rampes précieuses et merveilleuses, sept genres de chemins longés d’alignements de précieux arbres Tala, et il y a sept genres de précieuses clôtures. Partout on peut trouver des jardins entourés d’ornements faits de quatre sortes de trésors : trésors en or, trésors en argent, trésors en émeraude, et trésors en cristal ; tous étant merveilleusement ornés et magnifiques. Śāriputra, dans cette terre de bouddha, tels sont les innombrables et beaux ornements aux qualités admirables, exquis et ravissants. C’est la raison pour laquelle ce royaume est appelé le royaume de grande félicité.


"De plus, Śāriputra, partout dans ce royaume de grande félicité, cette terre pure de bouddha, se trouve sept merveilleux lacs de trésors et des eaux aux huit qualités les remplissent. Quelles sont les huit qualités de ces eaux ? 1) la clarté, 2) l’aspect de glace transparente, 3) la douceur et la beauté, 4) la légèreté, 5) la brillance, 6) la sérénité, 7) une fois bue, elle désaltère des incessants tiraillements de la faim et de la soif et, 8) l’ayant bue, elle permet le maintien des racines des quatre éléments grossiers. Ceci accroît les bénédictions des racines de bien variées et excellentes, et ainsi les actions des innombrables êtres peuvent répandre partout le bonheur. Les fonds des lacs de trésors sont couverts de sables d’or. Sur chacun de leurs quatre côtés, les encerclant entièrement, se trouvent quatre escaliers descendants. Ces quatre ornements sont très beaux et ravissants. Il se trouve tout autour d’eux des arbres de joyaux merveilleux et entre eux des chemins à la douce senteur. Les sept trésors garnissant les arbres sont magnifiques et ravissants. Quels sont les sept trésors ? L’or, l’argent, l’émeraude, le cristal, le rubis, le marbre et le corail blanc. Dans ces lacs, il y a toujours des fleurs de lotus aux teintes variées dont le diamètre est comme celui des roues de charrette : bleue, jaune, rouge, blanc, … et des quatre couleurs à la fois. Śāriputra, dans cette terre de bouddha, tels sont les innombrables et beaux ornements aux qualités admirables, exquis et ravissants. C’est la raison pour laquelle ce royaume est appelé le royaume de grande félicité.


"De plus, Śāriputra, spontanément, dans ce royaume de grande félicité, cette terre pure de Bouddha, se trouve constamment un nombre incalculable et illimité de myriades de qualités ravissantes et merveilleuses. On y entend des chants harmonieux, exquis et ravissants. Les êtres sensibles qui entendent ces voix voient leurs afflictions indésirables entièrement et complètement effacées. Les bons dharmas augmentent indéfiniment au cours de leurs longues vies et les mènent rapidement vers la réalisation complète du parfait et suprême éveil. Śāriputra, dans cette terre de bouddha, tels sont les innombrables et beaux ornements aux qualités admirables, exquis et ravissants. C’est la raison pour laquelle ce royaume est appelé le royaume de grande félicité.


"De plus, Śāriputra, partout dans ce royaume de grande félicité, cette terre pure de bouddha, absolument partout, la masse entière du sol est faite d’or. Au touché le sol est doux et mou, l’odeur pure, et la lumière qui en émane est radieuse. Des joyaux magnifiques, innombrables et sans limites le parent. Śāriputra, dans cette terre de bouddha, tels sont les innombrables et beaux ornements aux qualités admirables, exquis et ravissants. C’est la raison pour laquelle ce royaume est appelé le royaume de grande félicité.


"De plus, Śāriputra, constamment dans ce royaume de félicité, cette terre pure de bouddha, durant les six périodes du jour et de la nuit, des pluies de merveilleuses fleurs célestes tombent, lesquelles baignent dans une lumière bénite, dégagent une douce odeur et flagrance, sont souples et d’une multitude de teintes. Bien qu’elles rendent heureux et joyeux le corps et l’esprit de ceux qui les regardent, il n’y a aucun attachement et aucune soif à leur égard. Avec l’âge, les mérites des êtres sont excellents, sans mesure, sans limite et inconcevables. Ces êtres, qui, durant les six périodes du jour et de la nuit soutiennent et supportent constamment le Bouddha de Vie Infinie, ramassent chaque matin ces fleurs célestes. Aussi rapidement que pour prendre un seul repas, ils s’envolent dans toutes les directions vers d’autres royaumes infinis pour faire des offrandes à des centaines de milliers de koṭīs de bouddhas en ces autres terres de bouddha. Chacun, transportant des centaines de milliers de koṭīs de fleurs, les dispersent et retournent ensuite à leurs demeures, folâtrant dans des lieux célestes sur le chemin. Śāriputra, dans cette terre de bouddha, tels sont les innombrables et beaux ornements aux qualités admirables, exquis et ravissants. C’est la raison pour laquelle ce royaume est appelé le royaume de grande félicité.


"De plus, Śāriputra, dans ce royaume de félicité, cette terre pure de bouddha, s’y trouvent constamment des myriades de différentes sortes d’oiseaux adorables et extraordinairement beaux aux couleurs multiples : grue, faucons, hérons, cygnes, faisans, moineaux, perroquets, kalaviṅkas, tous d’espérance de vie variable. Ces myriades d’oiseaux, durant les six périodes du jour et de la nuit, se rassemblent toujours en groupes pour produire des sons paisibles. En fonction des différentes espèces, leurs voix propagent et diffusent le Dharma, qui est perçu comme étant fondamental, à la pensée profonde, et menant au détachement correct. La myriade d’êtres en cette terre ayant entendu leur chant, pensent alors au Bouddha, au Dharma, à la Saṅgha, cultivant et partageant entre eux des mérites sans nombre. Toi, Śāriputra : Qu’en penses-tu ? Ces oiseaux par myriades de cette terre ont-ils pu reprendre naissance en une telle condition malheureuse et s’y regrouper ici ? Comment cela peut-il arriver ? Cette terre pure de bouddha est dépourvue des trois chemins de renaissances inférieures. De plus, les noms même de ces chemins inférieurs sont inconnus. Comment ainsi, un mauvais karma venu à maturité peut-il s’y manifester et causer la renaissance d’êtres sous la forme de ces oiseaux ? Tu devrais savoir que tous ces oiseaux sont des apparitions provenant du Bouddha de Vie Infinie afin de propager la voix sans limite du Dharma, et de cette façon, il bénit les êtres sensibles d’un bonheur paisible. Śāriputra, dans cette terre de bouddha, tels sont les innombrables et beaux ornements aux qualités admirables, exquis et ravissants. C’est la raison pour laquelle ce royaume est appelé le royaume de grande félicité.


"De plus, Śāriputra, toujours en ce royaume de félicité, cette terre pure de bouddha, s’y trouvent des vents merveilleux soufflant à travers des arbres de trésors et des clôtures précieuses, produisant un son beau et merveilleux, comme celui de centaines de milliers de koṭīs d’instruments musicaux célestes jouant simultanément. Ils produisent des sons beaux et délicats vraiment adorables et ravissants. Tels sont les vents permanents et merveilleux qui se trouvent en cette terre. En chacun des nombreux êtres de cette terre qui ont entendu ce son, s’élève la pensée du Bouddha, du Dharma, et de la Saṅgha, avec l’intention de produire des mérites sans limite. Śāriputra, dans cette terre de bouddha, tels sont les innombrables et beaux ornements aux qualités admirables, exquis et ravissants. C’est la raison pour laquelle ce royaume est appelé le royaume de grande félicité.


“De plus, Śāriputra, dans ce royaume de félicité,  cette terre pure de bouddha, s’y passent sans mesure, de façon illimitée, des événements extraordinaires et inconcevablement profonds, tels que des explications provisoires des sūtras à travers des centaines de milliers de koṭīs de nayutas de kalpas, utilisant des centaines de milliers de koṭīs de nayutas de langages. Chacun de ces langages produisant d’innombrables voix faisant l’éloge de leurs mérites et aussi de leur nature inépuisable. C’est pourquoi il est appelé royaume de félicité.


"De plus, Śāriputra, quelles sont les causes, dans ce royaume de félicité, cette pure terre de bouddha, à l’origine du nom du Bouddha ‘Longévité Infinie’ ? Śāriputra, cela vient du Tathāgata et de la longévité des êtres sensibles couvrant des kalpas inconcevablement longs. C’est à cause de cela que le Tathāgata de cette terre est appelé ‘Longévité Infinie’. Śāriputra, le Bouddha de Vie Infinie étant parvenu à réaliser l’accomplissement de l’éveil suprêmement insurpassable, il a depuis gouverné cette terre pendant dix grands kalpas. Śāriputra, quelles sont les causes à l’origine du nom du Bouddha ‘Lumière

Infinie’ ? Śāriputra, cela vient des rayons merveilleux et infinis de lumière émis par ce Bouddha et illuminant sans obstacle toutes les terres pures de bouddha dans les dix directions, offrant à ces terres, la possibilité de voir son activité sans qu’il n’y ait aucun obstacle. C’est à cause de cela que le Bouddha de cette terre est appelé ‘Lumière Infinie’. Śāriputra, le Bouddha de cette terre pure a accompli ainsi de telles qualités excellentes, exquises et ravissantes. C’est pourquoi son royaume est appelé le royaume de félicité.


"De plus, Śāriputra, dans le royaume de félicité, cette terre pure de bouddha, le Bouddha de Vie Infinie a toujours un nombre infini de disciples qui l’écoutent, tous des grands Arhats ayant obtenus différentes sortes de merveilleux accomplissements. Ils sont en nombre infini, leur nombre est inestimable. Śāriputra, le Bouddha de cette terre pure a accompli ainsi de telles qualités excellentes, exquises et ravissantes. C’est pourquoi, son royaume est appelé le royaume de félicité.


"De plus, Śāriputra, dans le royaume de félicité, cette terre pure de bouddha, le Bouddha de Vie Infinie a toujours un nombre infini de disciples bodhisattvas, tous n’ont plus qu’une seule vie liée par des entraves et ont obtenus toutes sortes de mérites. Ils sont en nombre infini, en nombre inestimable. Ils ont expliqué provisoirement les sūtras durant des kalpas sans nombre, louant leurs qualités, et leur caractère inépuisable. Śāriputra, dans cette terre de bouddha, de telles qualités excellentes, exquises et ravissantes y sont obtenues. C’est pourquoi elle est appelée le royaume de félicité.


"De plus, Śāriputra, si les êtres sensibles devaient renaître dans cette terre, ils atteindraient de ce fait le stade irréversible, ne tomberaient plus jamais dans les destinées inférieures se trouvant dans les terres entourant la terre pure jusqu’à sa base, abandonnant les formes de la transmigration. Résolue et ferme sera leur réalisation de l’éveil suprêmement inégalé. Śāriputra, dans cette terre de bouddha, de telles qualités excellentes, exquises et ravissantes y sont obtenues. C’est pourquoi elle est appelée le royaume de félicité.


"De plus, Śāriputra, si des êtres sensibles devaient entendre parler de la Terre Pure de l’Ouest du Bouddha de Vie Infinie aux ornements innombrables et aux mérites incommensurables, tous devraient agir en développant le vœu de renaître en cette terre pure. Pourquoi cela ? S’ils y renaissaient, ils obtiendraient tous ces mérites incommensurables dont ils seraient parés, ils deviendraient de grands méritants au sein d’une unique assemblée, récoltant les effets de ces mérites incommensurables qui parent infiniment la terre pure de bouddha. Leur plaisir dans la pratique du Dharma Mahāyana serait constant et irréversible, et sans limite seraient leur pratique des vœux, leur concentration croissant progressivement, et ainsi ils atteindraient rapidement l’éveil suprêmement insurpassable. Śāriputra, les êtres qui renaîtraient en cette terre de bouddha auraient achevé des mérites illimités et incommensurables. Il n’existe pas de meilleures racines de bien, pour les êtres qui renaîtraient dans ce royaume de grande félicité du Bouddha de Vie Infinie, cette terre pure de bouddha.


"De plus, Śāriputra, suppose qu’il y ait un fils ou une fille de bien et de foi pure, qui entend ainsi parler du mérite inconcevable, illimité, incommensurable du Bouddha de Vie Infinie, le nom de son royaume de félicité, et ses ornements de mérites. Ayant entendu cela, il-elle se mettra à méditer dessus, que ce soit pendant un jour et une nuit, ou trois, ou quatre, ou cinq, ou six, ou sept nuits et jours, pensant à son essence, étant dépourvu de toute confusion. Quand ce fils ou cette fille sera à la fin de son espérance de vie, le Bouddha de Vie Infinie accompagné de ses innombrables disciples auditeurs et bodhisattvas viendront l’encercler et se poser devant lui ou elle. Avec compassion et leur conférant de l’aide, ils feront en sorte que son esprit soit sans troubles. Quand ce fils ou cette fille aura quitté cette vie, il ou elle suivra ce Bouddha et son assemblée, et renaîtra dans son royaume de suprême félicité, cette terre pure de bouddha.   


"De plus, Śāriputra, j’ai examiné les circonstances qui mènent à la bénédiction de ce grand bonheur plein de paix qu’est cette renaissance en terre pure. Et je parle sincèrement et de façon véridique quand je dis que s’il y a des fils et des filles de bonne foi qui entendent ainsi parler du mérite inconcevable du Bouddha de Lumière Infinie, du nom de ce royaume de félicité, de cette terre pure de bouddha, ils-elles développeront une grande foi envers cet enseignement et formuleront le vœu de développer leur pratique afin de renaître dans cette terre de bouddha comme je l’ai instruit.  


"De plus, Śāriputra, tout comme maintenant je fais l’éloge du mérite sans mesure et inconcevable de cette terre de bouddha, infinie et sans mesure du Bouddha de Vie Infinie, de même vers l’Est aussi résident actuellement le Tathāgata Imperturbable, le Tathāgata Montagne de Joyaux, le Tathāgata Grande Montagne, le Tathāgata Montagne de Lumière, et le Tathāgata Merveilleux Joyaux. Ils font partie des bouddhas qui, nombreux comme les grains de sable du Gange, résident à l’Est. Chacun possède sa propre terre de bouddha, et actuellement leurs longues et larges langues couvrent complètement les billions de royaumes qui se trouvent autour d’eux, et parlant sincèrement et véritablement, disent : ‘Vous les êtres sensibles ! Vous tous devriez avec foi accepter et faire l’Éloge du Mérite Inconcevable de cette Terre de Bouddha Accumulé par Tous les Bouddhas Entrée-Du-Dharma.’  


"De plus, Śāriputra, actuellement dans la direction du Sud, résident aussi le Tathāgata Lumière du Soleil et de La Lune, le Tathāgata à la Lumière Flamboyante, le Tathāgata Trésor de Grande Lumière, le Tathāgata vaisseau de Lumière Éblouissante, le Tathāgata Diligence Illimitée. Ils font partie des bouddhas qui, nombreux comme les grains de sable du Gange, résident dans la direction du Sud. Chacun possède sa propre terre de bouddha, et actuellement leurs longues et larges langues couvrent complètement les billions de royaumes qui se trouvent autour d’eux, et parlant sincèrement et véritablement, disent : ‘Vous les êtres sensibles ! Vous tous devriez avec foi accepter et faire l’Éloge du Mérite Inconcevable de cette Terre de Bouddha Accumulé par Tous les Bouddhas Entrée-Du-Dharma.’  


"De plus, Śāriputra, actuellement dans la direction de l’Ouest, résident aussi le Tathāgata de Vie Infinie, le Tathāgata Trésor Infini, le Tathāgata Lumière Infinie, le Tathāgata Joyaux Infini, le Tathāgata Grand Souverain, le Tathāgata Grande Lumière, et le Tathāgata Lumière Éblouissante, le Tathāgata Grand Trésor de Joyaux, et le Tathāgata Lumière Irradiante Ils font partie des bouddhas qui, nombreux comme les grains de sable du Gange, résident dans la direction de l’Ouest. Chacun possède sa propre terre de bouddha, et actuellement leurs longues et larges langues couvrent complètement les billions de royaumes qui se trouvent autour d’eux, et parlant sincèrement et véritablement, disent : ‘Vous les êtres sensibles ! Vous tous devriez avec foi accepter et faire l’Éloge du Mérite Inconcevable de cette Terre de Bouddha Accumulé par Tous les Bouddhas Entrée-Du-Dharma.’  


“De plus, Śāriputra, actuellement dans la direction de Nord, résident aussi le Tathāgata Sagesse Éveillée et Pénétrante à l’ornement de Lumière Infinie, le Tathāgata Grande Voix et Battement de Tambour Céleste Infini, le Tathāgata Grand Trésor, le Tathāgata Filet de Lumières, et le Tathāgata Sālendrarāja. Ils font partie des bouddhas qui, nombreux comme les grains de sable du Gange, résident dans la direction du Nord. Chacun possède sa propre terre de bouddha, et actuellement leurs longues et larges langues couvrent complètement les billions de royaumes qui se trouvent autour d’eux, et parlant sincèrement et véritablement, disent : ‘Vous les êtres sensibles ! Vous tous devriez avec foi accepter et faire l’Éloge du Mérite Inconcevable de cette Terre de Bouddha Accumulé par Tous les Bouddhas Entrée-Du-Dharma.’  


"De plus, Śāriputra, actuellement dans la direction du Nadir, résident aussi le Tathāgata Lumière Constamment Émise qui Démontre Tous les Subtils Dharmas de la Lumière Extrêmement Vertueuse des Trois Principes Royaux de Vérité, le Tathāgata  Lion,  le Tathāgata Lumière Mérite d’ Éloge, le Tathāgata  Dharma Véritable, le Tathāgata Subtil Dharma, le Tathāgata Dharma Joyaux, le Tathāgata Frère Méritant, et le Tathāgata Épithète Méritant. Ils font partie des bouddhas qui, nombreux comme les grains de sable du Gange, résident dans la direction du Nadir. Chacun possède sa propre terre de bouddha, et actuellement leurs longues et larges langues couvrent complètement les billions de royaumes qui se trouvent autour d’eux, et parlant sincèrement et véritablement, disent : ‘Vous les êtres sensibles ! Vous tous devriez avec foi accepter et faire l’Éloge du Mérite Inconcevable de cette Terre de Bouddha Accumulé par Tous les Bouddhas Entrée-Du-Dharma.’  


"De plus, Śāriputra, actuellement dans la direction du Zénith, résident aussi le Tathāgata Voix de Brahmâ, le Tathāgata Roi Longuement Chéri, le Tathāgata Encens et Lumière, le Tathāgata Très Vertueux Comme le Fleur de Lotus Pourpre, et le Tathāgata Démonstration de Tous les Sens de la Bénédiction. Ils font partie des bouddhas qui, nombreux comme les grains de sable du Gange, résident dans la direction du Zénith. Chacun possède sa propre terre de bouddha, et actuellement leurs longues et larges langues couvrent complètement les billions de royaumes qui se trouvent autour d’eux, et parlant sincèrement et véritablement, disent : ‘Vous les êtres sensibles ! Vous tous devriez avec foi accepter et faire l’Éloge du Mérite Inconcevable de cette Terre de Bouddha Accumulé par Tous les Bouddhas Entrée-Du-Dharma.’  


"De plus, Śāriputra, actuellement dans la direction du Sud-est, réside aussi le Tathāgata Roi à la Suprême et Grande Voix Grondante, Il fait partie des bouddhas qui, nombreux comme les grains de sable du Gange, résident dans la direction du Sud-est. Chacun possède sa propre terre de bouddha, et actuellement leurs longues et larges langues couvrent complètement les billions de royaumes qui se trouvent autour d’eux, et parlant sincèrement et véritablement, disent : ‘Vous les êtres sensibles ! Vous tous devriez avec foi accepter et faire l’Éloge du Mérite Inconcevable de cette Terre de Bouddha Accumulé par Tous les Bouddhas Entrée-Du-Dharma.’  


"De plus, Śāriputra, actuellement dans la direction du Sud-Ouest, réside aussi le Tathāgata Suprême Rayon de Soleil Appelé Mérite. Il fait partie des bouddhas qui, comme les grains de sable du Gange, résident dans la direction du Sud-Ouest. Chacun possède sa propre terre de bouddha, et actuellement leurs longues et larges langues couvrent complètement les billions de royaumes qui se trouvent autour d’eux, et parlant sincèrement et véritablement, disent : ‘Vous les êtres sensibles ! Vous tous devriez avec foi accepter et faire l’Éloge du Mérite Inconcevable de cette Terre de Bouddha Accumulé par Tous les Bouddhas Entrée-Du-Dharma.’  


"De plus, Śāriputra, actuellement dans la direction du Nord-Ouest, réside aussi le Tathāgata Flamme de la Lumière du Roi de Mérite Infini. Il fait partie des bouddhas qui, nombreux comme les grains de sable du Gange, résident dans la direction du Nord-Ouest. Chacun possède sa propre terre de bouddha, et actuellement leurs longues et larges langues couvrent complètement les billions de royaumes qui se trouvent autour d’eux, et parlant sincèrement et véritablement, disent : ‘Vous les êtres sensibles ! Vous tous devriez avec foi accepter et faire l’Éloge du Mérite Inconcevable de cette Terre de Bouddha Accumulé par Tous les Bouddhas Entrée-Du-Dharma.’  


"De plus, Śāriputra, actuellement dans la direction du Nord-est, réside aussi le Tathāgata aux Innombrables Centaines de Milliers de Koṭīs de Nayutas de Sagesses Extensives. Il fait partie des bouddhas qui, nombreux comme les grains de sable du Gange, résident dans la direction du Nord-est. Chacun possède sa propre terre de bouddha, et actuellement leurs longues et larges langues couvrent complètement les billions de royaumes qui se trouvent autour d’eux, et parlant sincèrement et véritablement, disent : ‘Vous les êtres sensibles ! Vous tous devriez avec foi accepter et faire l’Éloge du Mérite Inconcevable de cette Terre de Bouddha Accumulé par Tous les Bouddhas Entrée-Du-Dharma.’  


"De plus, Śāriputra, quelles sont les causes de l’appellation de ce sūtra ‘Éloge du Mérite Inconcevable de cette Terre de Bouddha Accumulé par Tous les Bouddhas Entrée-Du-Dharma.’ ? Śāriputra, c’est parce que dans ce sūtra se trouvent la louange et la recommandation du royaume de félicité du Bouddha de Vie Infinie, des mérites de la terre de bouddha inconcevable, ainsi que des bouddhas honorés-du-monde des dix directions. Parce qu’ils désirent expressément bénir les êtres d’un bonheur paisible, chacun réside en sa propre terre démontrant la grande transformation spirituelle, parlant sincèrement et véritablement avec ces mots : ‘Ô, êtres sensibles, avec foi recevez ce Dharma, etc.’ C’est pourquoi ce sūtra est appelé ‘Éloge du Mérite Inconcevable de cette Terre de Bouddha Accumulé par Tous les Bouddhas Entrée-Du-Dharma.’    

  

"De plus, Śāriputra, s’il y a un fils ou une fille de bien, qui a déjà entendu cela, ou bien est sur le point de l’entendre, ou bien est actuellement en train d’écouter cela, et après avoir entendu ce sūtra, une foi profonde et compréhensive est née. Une fois que cette foi compréhensive est née, ainsi qu’une certitude au sujet des accumulations de mérites résidant dans les dix directions avec les bouddhas honorés-du-monde dont le nombre est semblable aux grains de sable des dix rivières Gange, et qu'ils pratiquent alors selon les instructions, alors tous demeureront dans l’éveil suprêmement inégalé. Atteignant le stade de l’irréversibilité, tous renaîtront sans doute dans le royaume de grande félicité du Bouddha de Vie Infinie, cette terre de bouddha purifiée. C’est pourquoi, Śāriputra, vous, êtres sensibles, devriez tous avec foi accepter et comprendre ce que moi-même et les bouddhas des dix directions disent : ‘Soyez toujours diligents comme cela est enseigné, et cultivez votre pratique. Ne laissez naître aucun doute et aucune anxiété.’    


"De plus, Śāriputra, s’il y a un fils ou une fille de bien qui en regardant le royaume de félicité du Bouddha de Longue Vie, cette terre de bouddha purifiée aux ornements méritoires – qu'ils aient initié le vœu, ou qu'’ils sont sur le point de le faire, ou qu'’ils sont en train de faire un vœu ferme au sujet des accumulations de mérites demeurant dans les dix directions avec les honorés-du-monde dont le nombre est comparable à celui des grains de sable des dix rivières Gange – et s’ils pratiquent selon les instructions, tous s’établiront dans l’éveil suprêmement inégalé. Atteignant le stade de l’irréversibilité, tous renaîtront certainement dans le royaume de félicité du Bouddha de Vie Infinie, cette terre de bouddha purifiée. C’est la raison pour laquelle, Śāriputra, s’il y a des fils ou des filles de bien et de pure foi, tous devraient faire naître la pensée profonde comprenant la foi et initier le vœu de renaître dans le royaume de félicité du Bouddha de Vie Infinie, et ne pas chercher ailleurs.       


"De plus, Śāriputra, tout comme moi qui ai maintenant  fait la louange et recommandé le royaume de félicité du Bouddha de Vie Infinie, les inconcevables mérites de cette terre de bouddha, les bouddhas honorés-du-monde des dix directions, ont aussi recommandé mes inconcevables et illimités mérites, en composant cette déclaration : ‘La pure sérénité de Śākyamuni est la plus extraordinaire ; Śākyamuni, le Roi du Dharma, un Tathāgata, un Arhat, un Éveillé Parfait, celui dont la conduite et la sagesse sont parfaites, un Ainsi-Allé, un Connaisseur des Mondes, Insurpassé, un Dompteur des Hommes, un Maître des Dieux et des Hommes, et un Bouddha Honoré-du-Monde. Il est capable d’œuvrer dans le royaume de l’endurance, pendant les cinq périodes de décadence malsaine qui sont : la décadence du kalpa, la décadence des êtres sensibles, la décadence de l’affliction, la décadence de la capacité, et la décadence de la longévité. Grâce à cela, il a réalisé l’accomplissement de l’éveil suprêmement inégalé. À cause de son désir de transmettre de façon appropriée la bénédiction d‘un bonheur paisible aux êtres sensibles, il prêche dans ce monde où il est extrêmement difficile d’avoir foi en le Dharma. Cela est extraordinaire et inconcevable.’


"De plus, Śāriputra, de ce royaume diversement maculé de l’endurance, pendant les cinq périodes de décadence, s’il se trouve des fils et des filles de bien et de pure foi qui entendent  la prédication du Dharma dans tous les royaumes où il est difficile d’y croire, et sont capables de faire naître une foi compréhensive, reçoivent et soutiennent  les vastes enseignements, travaillant eux-mêmes en accord avec les enseignements, ces personnes devraient être considérées comme des plus extraordinaires. Ayant accumulé sans mesure leurs bonnes racines de bien avec les bouddhas, quand viendra pour eux la fin de leur durée de vie, ils renaîtront sans aucun doute dans ce royaume de félicité de l’ouest où le Dharma Mahāyana est un délice. Nuit et Jour, à travers les six périodes, ils se lieront au Bouddha et supporteront le Bouddha de Vie Infinie. Ils se promèneront à travers les dix directions supportant les bouddhas, et en leur présence, ils écouteront le Dharma et recevront la prédiction de leur bouddhéité. Leurs actions, sagesses, opulence, conditions, devenant rapidement accomplies, ils avanceront rapidement vers la réalisation de l’éveil parfait et insurpassé.


Quand le Bouddha eut fini la prédication de ce sūtra, le vénérable Śāriputra, les auditeurs à la grande voix, ainsi que la congrégation des bodhisattvas-mahāsattva et les dieux innombrables, hommes et asuras, tous dans la grande assemblée en ayant écouté l’exposé du Bouddha se réjouirent, et fidèlement acceptèrent, relayèrent, et pratiquèrent cet enseignement.


***


Traduction :

- en chinois par Hsuan-Tsang (traducteur d’une ancienne dynastie)

- en anglais par Charles Patton

- en français par Équipe Amitābha Terre Pure (une autre version traduite du sanskrit existe dans l’un de nos tomes de sūtras majeurs et notre livre spécial dédié au Bouddha Amitābha - voir nos Projets). Nous avons fait le choix esthétique d’utiliser des mots en sanskrit latinisé. Révisé le 07 Janvier 2017. Toute imperfection est nôtre.


Amitabha Terre Pure - Dharma Diffusion

Études Sutra Court Amitabha